Chute du Nasdaq, faut-il redouter un krach ?

6 min

Mis à jour le 11/05/2021 par alex

Le Nasdaq a fortement chuté de 2,6% ce lundi 10 Mai, faut-il redouter un krach ?

Le lundi 10 Mai, l'indice Nasdaq 100, à forte composante technologique, a fortement chuté de 2,6% sur fond d'inquiétude croissante concernant l'inflation. En effet, la flambée observée des métaux témoigne, selon certains économistes, d'une surchauffe globale, qui pourrait attiser un peu plus la hausse des prix. Le prix du cuivre a par exemple grimpé de 10% ce même jour, le pétrole de 4%. Comme vous pouvez le voir, les attentes d'inflation ont atteint des niveaux inégalés depuis 2006 :

Quel est le lien entre l'inflation et le Nasdaq ?

C'est simple, si l'inflation augmente trop rapidement, la banque centrale américaine (la Fed) va durcir plus rapidement que prévu sa politique monétaire afin d'éviter la surchauffe de la première économie mondiale.. Il faut comprendre : durcissement = hausse des taux d'intérêts. C'est ce que l'ancienne directrice de la Fed a indiqué il y a 7 jours :

"Il est possible qu'il faille augmenter quelque peu les taux d'intérêt pour s'assurer que notre économie ne surchauffe pas, même si les dépenses supplémentaires (liées aux plans d'investissements) sont relativement faibles par rapport à la taille de l'économie".

Or, le Nasdaq est riche en valeurs technologiques et valeurs de croissance, particulièrement sensibles à l’évolution des taux d’intérêt. En effet, avec la hausse des taux d'intérêt, les investisseurs pourront potentiellement investir sur les obligations d'états américaines avec un rendement de 2% sans risque. Pourquoi donc risquer son argent sur des valorisations stratosphériques à plus de 30 fois le chiffre d'affaires : Palantir, Bill.com, Coupa Software.... ?

Conséquence : les investisseurs vendent le secteur technologique pour investir sur les obligations sans risque ou sur des secteurs qui bénéficieront de l'inflation (les matières premières) ou de la hausse des taux (les banques).

Faut-il redouter un krach ? 

La réponse est oui. Nous venons de voir les éléments fondamentaux (inflation, hausse des taux) auxquels il faut ajouter un élément technique : les contrats à terme du Nasdaq ont cassé deux niveaux de soutien technique étroitement surveillés : la moyenne mobile à 50 jours et, ce qui est peut-être plus inquiétant, la tendance haussière en place depuis le creux de la pandémie de l'année dernière.

Pourquoi l'indice peut chuter de 7% ? 

L'ouverture cette après-midi est annoncé à -1,4 % dans la continuité de la séance d'hier. Si le contrat clôture aujourd'hui sous la ligne de tendance, cela ouvrira la porte à un mouvement vers les plus bas de mars dernier, soit une baisse d'environ 7 % supplémentaires. Les 12 300 - 12 400 points seront à ce moment-là les niveaux sur lesquels il faudra se repositionner. Bien sûr cela dépend aussi des chiffres macro-économiques sur l'inflation et la hausse des taux d'intérêts. Voici les éléments qui décideront du sort du Nasdaq.

Une question ?

N'hésite pas à nous envoyer un message. Nous reviendrons vers toi rapidement !